Coupe du Monde : les sponsors officiels importants selon les jeunes consommateurs

Coupe du Monde : les sponsors officiels importants selon les jeunes consommateurs – Une étude récente, menée par Voxburner, montre que 66% des 16 à 24 ans au Royaume-Uni déclarent qu’il est important pour les marques qui soutiennent les événements sportifs, comme la Coupe du Monde ou les Jeux olympiques, d’apparaître en tant que sponsors officiels avec le logo correspondant.

Coupe du Monde : les sponsors officiels importants selon les jeunes consommateurs

Coupe du Monde : les sponsors officiels importants selon les jeunes consommateurs

L’étude, qui a été réalisée en mai 2014, met en lumière l’estime dans laquelle les plus jeunes, utilisateurs d’Internet, tiennent le parrainage de manifestations sportives par les marques.

Un peu plus d’un cinquième (22%) des personnes interrogées s’accorde tout à fait à dire que les marques qui soutiennent un événement sportif devraient être sponsors officiels et apparaître sur le logo, tandis que 44% se disent plutôt d’accord avec cette idée. À l’autre extrémité du spectre, 8% des personnes interrogées pensent que ces éléments ne sont pas importants du tout.

Par ailleurs, 63% des répondants admettent totalement (14%)ou en partie (49%) être plus attirés par des produits célébrant des événements sportifs d’actualité sur leur emballage ou dans le cadre de promotions au moment de l’événement.

L’ensemble des résultats indique également que les jeunes consommateurs regardent les sponsors non officiels d’un œil moins favorable, avec seulement 21% des répondants s’opposant à la politique de contrôle des organisateurs empêchant les marques non officielles de faire de la publicité.

Quatre personnes interrogées sur dix admettent apprécier en général le «marketing insidieux» – quand un partenaire non officiel profite clandestinement d’un événement ou réalise de la publicité d’une autre manière. En contrepartie, une même proportion de répondants s’accorde à dire ne jamais porter attention aux sponsors et autres partenaires officiel d’événements sportifs.

Une étude distincte mais tout aussi pertinente, réalisée par Dres Consulting, présente également la domination de Facebook lorsqu’il s’agit de collecter des informations sportives sur les sites de médias sociaux.

Leur étude, qui a été réalisée en Novembre 2013, portait sur 1 267 personnes d’Europe occidentale ayant suivi au moins un sport sur les médias sociaux. Un bref résumé des résultats démontre que près de la moitié des répondants (46%) s’est tournée vers Facebook, 27% ont consulté les commentaires sur des sites de sport, et 12% se sont rendus sur Twitter.