Etre parent au foyer est moins attractif chez les diplômés

Etre parent au foyer est moins attractif chez les diplômés : Selon un sondage auprès de 2022 personnes mené par l’Institut du Mariage et de la Famille Canadien (IMFC), les trois quarts (76%) des Canadiens pensent qu’être parent au foyer est idéal pour les enfants de moins de six ans.

Ces chiffres baissent chez les personnes ayant des niveaux d’éducation plus élevés : seulement deux tiers des Canadiens ayant un diplôme d’études supérieures (62%) ou un diplôme universitaire (68%) préfèrent la garde par un parent au foyer plutôt qu’une garderie, une nourrice à domicile ou un parent.

Les chercheurs ont également constaté que l’enseignement supérieur influençait davantage les attitudes des femmes que celles des hommes : sept hommes diplômés sur dix (69% d’études supérieures et 75% d’universitaires) sont convaincus qu’élever les enfants au foyer était idéal pour eux, contre seulement la moitié des femmes diplômées d’études supérieures (54%) et deux tiers (65%) de celles ayant un diplôme universitaire.

Etre parent au foyer est moins attractif chez les diplômés_DJS Research Ltd

L’IMFC a constaté que lorsque la garde au foyer n’était pas une option, les deux cinquièmes (41%) des Canadiens ayant un diplôme d’études supérieures et un tiers (35%) de ceux ayant un diplôme universitaire, préféraient laisser la garde de leur enfant à un parent.

Par ailleurs la garde quotidienne à domicile est préférée par un quart (23%) des personnes ayant un    diplôme universitaire, et un cinquième (21%) des diplômés d’études supérieures.

Docteur Tamara Pierce, qui attend son deuxième enfant, déclare :

Il y a eu tant de frayeurs dans les médias au fil des ans … sur les abus et les dangers irréparables commis par  le personnel des garderies, que je suis devenue très sceptique quant à l’idée de laisser mon enfant à un total étranger.”