Études Marketing – Les patients ont peur pour les Soins de Longue Durée

Une étude récente menée par le cabinet KPMG démontre que tout juste plus d’une personne sur 10 (12%) au Royaume-Uni, se dit « confiante » quant à la capacité du NHS de fournir des soins de longue durée, et que seul le paiement conjoint des soins médicaux et sociaux en partie pris par l’Etat et les familles, rendrait le système plus sûr.

De toutes les personnes interrogées, plus de la moitié (52%) des habitants du sud-est du Royaume-Uni  affirme que les prélèvements obligatoires devraient augmenter afin de satisfaire la demande croissante en services de santé au sein de la population britannique vieillissante.

Andrew Hine, Directeur Santé chez KPMG, déclare :

« Peu voire aucune société occidentale n’a vraiment pris pleine conscience de la magnitude de la crise des soins de longue durée…Trop souvent, le débat du financement prime sur l’échelle et la gravité d’un plus grand défi qui est, et devrait toujours être, la fourniture de soins de qualité aux patients ».

Près de sept patients sur dix (69%) indiquent qu’ils souhaiteraient que du personnel professionnel rémunéré ainsi que des membres de leur famille prennent soin d’eux, tandis que moins de la moitié (45%) s’accordent à reconnaître les maisons de retraite comme étant les plus appropriées à fournir la meilleure assistance en fin de vie.

L’étude révèle également que neuf sondés sur 10 (90%) pensent que l’Etat devrait payer pour les soins de longue durée, et un dixième (9%) des répondants déclare qu’il n’aura pas à contribuer financièrement au-delà des prélèvements obligatoires. De plus, la moitié (50%) des personnes interrogées affirme que les services publics tels que la défense et l’éducation, devraient voir leurs budgets réduits pour permettre le financement des services de santé et de soin.

Pour en savoir plus sur ce secteur, merci de consulter notre page : Études Marketing – Santé, Médical et soins