Le secteur de la construction en forte croissance

Le secteur de la construction en forte croissance : Selon l’indice Markit/CIPS des directeurs d’achat (PMI) pour la construction, le taux de croissance du quatrième trimestre a été le meilleur depuis le troisième trimestre de 2007, malgré un léger fléchissement du rythme de croissance le mois dernier par rapport au plus haut atteint en novembre.

Les résultats montrent un niveau de 62,1 en décembre, en baisse de 0,4 point par rapport au mois précédent, mais encore bien au-dessus du niveau de 50 qui sépare la croissance de la contraction. En dehors du mois de novembre, le niveau n’avait pas été aussi élevé depuis août 2007, marquant huit mois de croissance continue pour le secteur de la construction.

Chris Williamson, chef économiste chez Markit, déclare : « La baisse signale simplement un léger assouplissement dans un contexte de flambée du rythme de la croissance ».

David Noble, directeur exécutif de l’institut agréé de l’approvisionnement et des achats (CIPS), d’ajouter : « La croissance forte et continue marque une fin d’année exceptionnelle pour la construction, plaçant le secteur sur la voie du redressement solide pour 2014 ».

Les indices PMI de la construction démontrent également que la construction de logements, qui a été stimulée par les régimes d’incitation tels que l’Aide à l’Achat et le Financement de Prêts, est restée l’activité à plus forte croissance en décembre – bien qu’affichant un taux de croissance plus lent qu’au mois de novembre.

La majorité des entreprises est optimiste pour l’année à venir, avec 57% d’entre elles s’attendant à de la croissance contre seulement 10% croyant à une nouvelle baisse d’activité.

Howard Archer, chef économiste Europe et Royaume-Uni chez IHS Global Insight, conclut en disant que « ce qui est particulièrement encourageant et de bon augure pour la durabilité de la reprise de la construction, est que l’enquête sur ses managers indique que l’amélioration de l’activité est maintenant généralisée dans tous les secteurs ».