Les budgets marketing britanniques restent élevés

Les budgets marketing britanniques restent élevés : Les budgets marketing au Royaume-Uni ont augmenté pour le septième trimestre consécutif, selon une enquête menée par Markit Economics et l’IPA.

Les budgets marketing britanniques restent élevés

Les budgets marketing britanniques restent élevés

L’étude, également connue sous le nom de rapport Bellwether, visait à interroger 300 entreprises basées au Royaume-Uni afin d’étudier les tendances du marché au deuxième trimestre (T2) de 2014.

Environ un sixième (15,2%) des entreprises interrogées déclare avoir augmenté leur budget marketing au T2 de cette année, le deuxième résultat le plus élevé en 14 ans d’histoire de l’enquête, après le premier trimestre (T1) de 2014, au cours duquel 20,4% des sondés affirmaient avoir déjà augmenté leur budget marketing.

Le marketing sur Internet, qui permet aux entreprises de cibler une clientèle spécifique de manière rentable, enregistre la plus forte révision à la hausse au T2 à 14,7%, devant la publicité dans les médias traditionnels à 11,5%.

Les événements (7,8%), le marketing direct (4%), les relations publiques (3,9%) et la promotion des ventes (3%), ont aussi enregistré une croissance modérée. Les études marketing subissent en revanche une révision à la baisse (-2,4%).

L’étude révèle également que les entreprises prévoient de continuer à augmenter leurs budgets marketing à l’avenir, principalement en raison de l’optimisme grandissant au sein de leur propre entreprise et du secteur marketing dans son ensemble.

Selon l’enquête, l’économie britannique devrait croître de 3% cette année.

Paul Bainsfair, directeur général de l’IPA, déclare :

« Le dernier rapport Bellwether au T2 reflète une ambiance optimiste, à la fois pour les budgets marketing et les perspectives financières des entreprises. Il montre que les entreprises misent sur ​​le climat économique positif pour stimuler la croissance, envoyant un message positif à notre secteur et au Royaume-Uni dans son ensemble ».

Chris Williamson, chef économiste chez Markit, d’ajouter :

« Les dépenses marketing sont en pleine progression, étant donné l’optimisme partagé par l’ensemble des entreprises quant au futur. Le niveau avec lequel la confiance des entreprises s’est continuellement améliorée au cours de l’année passée est remarquable, générant un regain majeur d’investissement dans le marketing ».