Les consommateurs incertains face aux coûts de roaming sur téléphone mobile

Les consommateurs incertains face aux coûts de roaming sur téléphone mobile : Une enquête menée pour Which?, met en évidence l’incertitude et la surprise des consommateurs concernant les tarifs et factures de téléphonie mobile lors d’une utilisation des appareils à l’étranger.

L’étude, menée auprès de 2 114 adultes en Grande-Bretagne, révèle que près d’une personne sur six (17%) ayant pris son téléphone à l’étranger dans l’année écoulée, a été surprise une fois reçue la facture de téléphone.

Les consommateurs incertains face aux coûts de roaming sur téléphone mobile

Les consommateurs incertains face aux coûts de roaming sur téléphone mobile

Sur ces 17%, un quart (25%) des sondés subit un coût supplémentaire de plus de 50€ (ndlr 40£) par rapport à leur facture mensuelle habituelle.

En outre, les deux cinquièmes (39%) de ceux qui se disent surpris par l’alourdissement de leur facture téléphonique, ne sont pas sûrs de pouvoir effectivement contester le surcoût auprès de leur opérateur de téléphonie mobile, trois sur 10 (29%) disant par ailleurs ne pas savoir du tout quoi faire, et 10% pensant même ne pas avoir le droit de contester.

Les nouvelles charges applicables au roaming (frais d’itinérance) de l’Union Européenne (UE) valables à compter du 1er Juillet, définissent un coût hors TVA maximum de 19 centimes par minute pour les appels sortants, 6 centimes par SMS sortant, et 20 centimes pour un méga-octet de téléchargement de données. Ces nouveaux tarifs ne s’appliqueront qu’aux pays de l’UE.

Toutefois, l’enquête menée par Populus montre que 45% de ceux qui sont allés à l’étranger au cours des 12 derniers mois, ignoraient que les plafonds de prix ne s’appliquent pas en dehors de l’Europe. Près de la moitié (48%) pense en effet que le plafonnement des prix s’applique également en dehors de l’Europe.

Richard Lloyd, directeur exécutif chez Which?, déclare à Populus :

« Le plafonnement des frais d’itinérance de l’UE est une bonne nouvelle pour des millions de voyageurs, surtout ceux qui ont dû faire face à des surcoûts de roaming alors même que leur mobile n’avait pas quitté leur valise ! Les consommateurs qui voyagent dans l’Union Européenne devraient maintenant être beaucoup plus au fait des frais qu’ils auront à payer ».