Les inspecteurs canadiens de l’aviation civile inquiets pour la sécurité aérienne

Les inspecteurs canadiens de l’aviation civile inquiets pour la sécurité aérienne : Une enquête menée pour le compte de l’Association des Pilotes Fédéraux Canadiens (CFPA), indique que les deux tiers (67%) des inspecteurs de l’aviation canadienne considèrent que le système actuel augmente le risque d’un accident d’aviation majeur, contre 61% en 2007.

Ces inquiétudes interviennent en période de restructuration de Transport Canada, qui pousse les inspecteurs à passer plus de temps à gérer des tâches administratives plutôt que d’inspecter les avions et les systèmes de sécurité du transport aérien canadien.

Les inspecteurs canadiens de l’aviation civile inquiets pour la sécurité aérienne

Les inspecteurs canadiens de l’aviation civile inquiets pour la sécurité aérienne

Depuis 2008, le ministère fédéral exige des exploitants aériens dont les avions transportent vingt passagers ou plus, de développer en interne leur propre système de gestion de la sécurité (SGS). Le CFPA a exprimé des préoccupations au sujet de l’approche SGS depuis son introduction.

Une étude différente et pourtant semblable de 2007, avait révélé que les trois quarts (74%) des inspecteurs s’attendaient à un accident majeur d’aviation dans un avenir proche. Désormais, ce sont plus de quatre inspecteurs sur cinq (84%) qui s’attendent à un tel accident.

Daniel Slunder, président de la CFPA, déclare :

« Nous avons déjà été témoins d’un des accidents majeurs tant redoutés par les inspecteurs, quand un jet de First Air s’est écrasé à Nunavut en 2011. Le prochain accident pourrait très bien se produire à Toronto ou dans une autre grande ville canadienne ».