Les usagers détestent les pop-ups sur leurs appareils mobiles

Une enquête en ligne menée par l’entreprise de Publicité numérique Vibrant Media sur les attitudes des consommateurs envers les méthodes de communication numérique montre que près de huit sondés sur 10 (79%) sont agacés par les annonces auto-générées sur leurs appareils portables, 45% se disant même «très agacés».

Au total, 77% des répondants se sentent dépassés par les publicités apparaissant sur leurs téléphones mobiles. Près de la moitié (48%) affirme se sentir moins en contrôle des publicités aussi bien sur leurs smartphones que sur leurs tablettes (devant la publicité non souhaitée sur les médias sociaux, la navigation sur Internet, la messagerie instantanée, les e-mails, les SMS et les appels marketing).

En outre, 51% des consommateurs affirment qu’ils activent la plupart des publicités sur leurs appareils mobiles par erreur, tandis que les deux tiers des utilisateurs de smartphones et de tablettes disent préférer la publicité qu’ils choisissent d’activer eux-mêmes.

L’étude met en évidence la disparité entre les méthodes de marketing numérique largement mises en œuvre et les préférences des consommateurs. Directeur des ventes au Royaume-Uni chez Vibrant Media, Tom Pepper, commente : “Les consommateurs veulent se sentir enrichis par leur expérience de contenu numérique, pas ennuyés. De nombreux formats d’annonces mobiles sont interruptifs… Pour construire des relations significatives avec les consommateurs, les marques ont besoin d’offrir une expérience utilisateur positive, ce qui implique d’utiliser des formats publicitaires qui respectent le consommateur et leur appareil”.