Près de 90% des Américains rendraient leurs données médicales personnelles disponibles aux chercheurs

Près de 90% des Américains rendraient leurs données médicales personnelles disponibles aux chercheurs : Une enquête auprès d’un millier d’Américains âgés de plus de dix-huit ans, réalisée par l’institut d’études Kelton et la société de communication santé Makovsky Health, montre que près de neuf Américains sur dix seraient prêts à mettre à la disposition des chercheurs leurs données personnelles de santé, afin de les aider à mieux comprendre une maladie ou améliorer les soins et options de traitement disponibles.

Près de 90% des Américains rendraient leurs données médicales personnelles disponibles aux chercheurs

Près de 90% des Américains rendraient leurs données médicales personnelles disponibles aux chercheurs

Parmi les personnes sondées, un quart (26%) partagerait des données qu’elles soient anonymes ou non, un cinquième (23%) serait prêt à les partager s’il pouvait contrôler lesquelles resteraient anonymes, et deux cinquièmes (40%) seraient prêts à les partager s’ils avaient la garantie que toutes les données resteraient anonymes.

Une étude distincte de PatientsLikeMe (PLM) a constaté que la majorité (94%) des adultes serait disposée à partager ses informations de santé sur les médias sociaux si cela pouvait aider les médecins à améliorer les soins, même si une majorité des personnes interrogées comprend également que ces données pourraient être utilisées négativement.

Cet écart mesuré entre les deux études s’explique notamment par la différence de procédure introduite dans l’Enquête Kelton et Makovsky, où les répondants avaient la possibilité de rendre les données anonymes – ce que plus de la moitié d’entre eux a décidé de faire.