Un quart de patients en moins chez le dentiste qu’en 2010

Un quart de patients en moins chez le dentiste qu’en 2010 : L’enquête menée auprès de 750 adultes par le cabinet Behaviour & Attitudes pour le compte de l’Association Dentaire Irlandaise (IDA) montre que, tandis que quatre personnes sur cinq estiment que leurs dents et leurs gencives sont en bonne santé, près d’un quart (23 %) visite moins souvent le dentiste qu’en 2010.

En outre, l’enquête révèle que près de la moitié (46 %) des Irlandais dépense moins en soins dentaires, tandis que les deux cinquièmes (41 %) ne pensent à se rendre chez le dentiste que « rarement, voire jamais ».

Parmi les répondants, la quasi-totalité (94 %) déclare que la santé dentaire est importante, mais les trois cinquièmes indiquent ne consulter un dentiste que si nécessaire ou en cas d’urgence.

Le Président de l’IDA, Fintan Hourihan, indique que l’enquête montre l’impact de la récession sur la santé dentaire et expose « un décalage entre ce que les gens pensent et la manière dont ils agissent ».

«Il est clair que cela peut avoir un impact extrêmement négatif sur la santé dentaire de la population. Alors que plus de 80% des personnes pensent avoir des gencives en bonne santé, il s’avère au contraire que 80% des Irlandais ont une forme de maladie des gencives, selon l’enquête nationale de santé bucco-dentaire la plus récente ».

« Le Ministère de la Santé doit atteindre les gens qui ne consultent pas et les encourager à le faire. Le coût du traitement préventif sera beaucoup moins important que le coût de la négligence actuelle ».