Un sondage sur l’aéronautique révèle des résultats encourageants

Un sondage sur l’aéronautique révèle des résultats encourageants : Un sondage réalisé pour examiner la façon dont l’industrie aéronautique peut améliorer son efficacité énergétique, sa production d’émissions et ses niveaux de bruit, montre que plus d’un tiers des répondants issus du grand public ne pense pas que le secteur ait besoin de mesures incitatives.

Un sondage sur l’aéronautique révèle des résultats encourageants

Un sondage sur l’aéronautique révèle des résultats encourageants

Interrogés sur la meilleure manière d’encourager l’industrie aéronautique à améliorer son efficacité énergétique, ses émissions et son bruit, 34% des 338 participants à l’enquête déclarent qu’il n’y a pas besoin d’incitations, l’industrie faisant d’elle-même d’énormes progrès pour réduire les coûts des opérateurs.

Une personne sur trois (30%) estime néanmoins que des taxes additionnelles sur les émissions et le bruit devraient être imposées aux compagnies aériennes, pour tenter de les encourager à acheter des avions plus propres et plus silencieux.

Un peu moins du quart (24%) pense que de meilleurs allégements fiscaux axés sur la R&D environnementale se traduiraient par des améliorations, tandis que 7% pensent que de tels financements devraient provenir directement du secteur public.

Les 5% des participants restants n’étaient satisfaits par aucune des options qu’il leur était proposé.

Airbus, constructeur d’avions de premier plan basé en France, consacre actuellement plus de 90% de ses investissements en recherche et développement environnemental sur ​​la co-efficacité. En conséquence, l’A350 XWB brûle maintenant 25% de carburant de moins que les Airbus de la génération précédente.

Cette recherche a été menée par theengineer.co.uk.