Une enquête révèle que plus des neuf dixièmes des distributeurs d’énergie et services publics voient leur rôle changer d’ici à 2030

Plus des neuf dixièmes des distributeurs d’énergie et services publics voient leur rôle changer d’ici à 2030 : Les modèles économiques qui sous-tendent le secteur des services publics à l’échelle mondiale depuis un siècle sont de plus en plus menacés par le changement de comportement des consommateurs, la technologie perturbatrice, et l’augmentation de la production décentralisée d’énergie, selon la 13ème étude annuelle mondiale de PricewaterhouseCoopers (PwC) sur l’énergie et les services publics.

Plus des neuf dixièmes (94%) des représentants internationaux de l’industrie interrogés prédisent que le modèle d’affaires du secteur sera complètement transformé ou modifié de façon significative entre aujourd’hui et 2030, alors que seulement 6% s’attendent à ce que le modèle reste « plus ou moins le même ».

En Amérique du Nord, les deux cinquièmes (40 %) des répondants pensent que les moyens pour les sociétés d’énergie et services publics de générer du profit connaîtront des changements majeurs au cours des deux prochaines décennies. Les quatre cinquièmes (82 %) des répondants nord-américains ont également déclaré que les besoins énergétiques futurs seront couverts par un mélange de génération centralisée traditionnelle et de génération par distribution, qui alimentera les marchés en énergie à partir d’une combinaison de sources.

Brian Dames, Directeur Général de la compagnie publique sud-africaine d’Electricité Eskom déclare :

« Le secteur énergétique et des services publics est au même niveau que les banques et la téléphonie filaire  il y a une décennie ou deux, avec pour principal moteur les nouvelles technologies. Les progrès technologiques, en particulier dans la production décentralisée et l’efficacité énergétique, auront un impact certain sur les modèles économiques existants ».

David Etheridge, conseiller en chef Global Power & Utilities chez PwC déclare :

« La nécessité de diminuer de 10-20% la base de coûts des entreprises du secteur devient incontournable. Cela offrirait une certaine marge pour la viabilité à long terme des entreprises qui ajusteront leurs stratégies. Assurer la performance des actifs est essentielle. Et l’accélération du rythme de développement dans des choses comme la technologie géo-spatiale, les outils de mobilité, les réseaux intelligents ainsi que l’ordonnancement et l’entreposage sophistiqués peuvent tous servir de tremplin à d’importantes économies de coûts ».

Vous pouvez consulter cet article, et d’autres, en anglais ici.